Les Constellations familiales - Grégory Pelletier

Les Constellations familiales

Qu’est-ce qu’une constellation familiale ?

C’est une technique, qui permet de solutionner des problèmes vécus dans notre présent en allant chercher leur origine chez nos ancêtres où chez les ancêtres des entités en relation avec nos problèmes (personnes, entreprises, pays, etc.). 

La libération d’influences négatives inconsciente permettra plus d’épanouissement personnel.

 

1 L’influence du vécu de nos ancêtres :

 

Il n’y a pas de hasard, nous sommes tous conditionnés par le vécu de nos ancêtres.

Notre santé, nos façons d’être et d’agir ne nous appartiennent pas tous, certains sont conditionnés par des programmes générés par le vécu de nos parents et ancêtres : 

Ainsi, des non-dits familiaux, des événements vécus de manière dramatique peuvent venir trouver une solution chez nous et nos descendants.

Nous pouvons aussi agir sous le conditionnement de ce qu’on appelle notre enfant intérieur. Dans notre enfance, si nous avons vécu des événements de manière très stressante, nous pouvons avoir aujourd’hui des comportements, dont on voudrait se débarrasser. Ceux-ci trouvent parfois leur origine dans des non-dits émotionnels

de l’enfance. Les constellations permettront la mise en lumière de ceux-ci et libèrera la personne de ce qui n’a plus à influencer sa vie. 

K.Jung: Tout ce qui ne parvient pas à la conscience, nous revient sous forme de destin .

Les Constellations familiales permettent d’aller chercher ces mémoires émotionnelles enkystées, de les exprimer et ainsi de les libérer.

C’est une technique Quantique de soin très puissante et sans limite.

Prendre conscience que l’on est l’acteur responsable de sa vie c’est s’ouvrir au champ de tous les possibles.

Nous sommes nés pour vivre heureux et pour perpétuer l’espèce, en limitant les influences négatives des mémoires émotionnelles nous pouvons permettre à notre libre arbitre de s’exprimer et ainsi d’accéder à plus de sérénité dans notre vie.

La constellation familiale fait partie des outils pour se réaliser soi-même ; vivre selon sa vraie identité. 

 

 

Exemples de sujets abordés en Constellations :

La culpabilité maladive

Une personne me consulte parce qu’elle se culpabilise pour un rien et cela influence sa relation en couple, ses enfants, son travail, sa famille.

Dans son cas, lorsqu’elle était enfant elle a blessé un camarade en lui jetant un bout de bois. Le non-dit émotionnel a été je m’en veux de lui avoir fait mal, je veux qu’on me punisse, je mérite de souffrir. A l’époque, l’enfant qu’elle était n’avait pas supporté de faire mal à son camarade et s’en voulait toujours. C’est ce qui conditionnait sa trop forte tendance à culpabiliser. Une autre mémoire de culpabilité l’habitait aussi, en relation avec une vie antérieure. Une fois ces 2 programmants libérés, la personne se sent mieux et il faut une période d’intégration pour que la confiance en soi se mette en place.

 

Une consultation pour perdre 20Kg.

Une personne me consulte car, il y a quelques années elle a appris qu’elle avait une maladie « incurable » (selon le spécialiste) : une polyarthrite.

Suite à la prise de médicaments, elle a pris 20 Kg et ne s’en est jamais séparé, malgré une alimentation très surveillée. Elle a toujours quelques douleurs aux articulations, et se sent bloquée physiquement pour reprendre le sport et autres activités d loisirs. 

Quand on associe le décodage biologique des maladies aux constellations on obtient des résultats là où les autres n’arrivent à rien :

 

Je lui dis, qu’elle fait de la rétention d’eau, c’est pour ça qu’elle ne maigrit pas. Cette rétention d’eau est due au fait que lorsqu’elle a appris sa pathologie, elle l’a très mal vécu. Elle me dit que oui, elle ne s’en est toujours pas remise, même après ces années.

Elle me dit aussi que lorsque le spécialiste a employé le mot « incurable’ ça l’a anéantie. 

En effet, lors de la séance, elle s’est libérée de ces non-dits émotionnels de s’être sentie abattue, anéantie, écrasée par ce mot  » anéantie ». Elle m’a confié aussi, que l’interne, qui était à côté du spécialiste, avait lui-même eu un comportement de stupéfaction face au vocabulaire employé. Un peu de douceur et d’humanité peuvent éviter ce qu’on appelle un conflit de diagnostic : lorsque la personne apprend sa maladie de manière dramatique, de manière catastrophique, elle peut faire des somatisations supplémentaires dont la rétention d’eau ! Et cette même rétention d’eau va amplifier les symptômes de la pathologie diagnostiquée !!! Il est donc primordial d’avant tout traiter la rétention d’eau : son origine psycho émotionnelle, avant de traiter la ou les autres pathologies.

La séance a consisté à libérer les mémoires émotionnelles en relation avec ce maudit mot « incurable », puis dans un second temps les origines ancestrales : Une mémoire de loyauté envers un ancêtre, qui avait subi la sècheresse et qui avait tout perdu et un autre, qui était mort noyé en mer.

En fin de séance, la personne eut une grosse en vie d’uriner, c’est bon signe, elle commence à se libérer du trop-plein d’eau ! Les symptômes en relation avec sa polyarthrite vont s’atténuer au fur et à mesure qu’elle perdra du poids, les 2 étant très liés.

Une autre séance permettra d’agir sur les cartilages et origines de la polyarthrite. Pour la petite histoire, autant le spécialiste parlait de maladie incurable, qu’en parallèle, un rhumatologue préconisait de prendre du paracétamol en attendant que ses doigts se déforment !!! Je vous laisse juger…

Un problème d’angoisses et de peurs. 

Une personne me consulte parce qu’elle angoisse tout le temps et pour rien. Tout la stresse, ça lui pourrit sa vie professionnelle et familiale. Elle est souvent très fatiguée, en plus.

Lors de la séance elle s’est libérée d’une loyauté envers son arrière-grand-père décédé en marchant sur une mine : très gros stress, énorme peur d’avancer, peur de mourir.

 

C’est une personne qui lorsqu’elle avait 3 ans avait mis le feu à une chambre ; elle s’est libérée de culpabilités et de peurs qu’on lui en veuille toujours.

 

Son père était violent ; elle s’est libérée de peurs envers son père et de colères. Un accident de voitures à 18 ans avec des amis : elle s’est libérée d’énormes culpabilités et de stress (tout le monde était sain et sauf). Lors de la séance, cette personne s’est aussi libérée de ce qui la fatiguait : une fuite énergétique au niveau du cœur, cela l’oppressait aussi.

 

Voilà quelques exemples concrets de sujets abordés en séance. Généralement, les résultats prennent effet immédiatement et il faut une période de 3 semaine pour que tout soit intégré au niveau cellulaire et inconscient.

 

NB : Pourquoi une personne fait de la rétention d’eau après avoir appris une nouvelle qui l’anéantie? C’est très simple, nous sommes des êtres vivants issus de l’évolution de millions d’années d’autres êtres vivants. Il y a plusieurs centaines de millions d’années, lorsque les poissons s’échouaient sur les plages, avant qu’ils ne deviennent des reptiles, ils devaient alors garder leur eau pour survivre. Sinon, ils allaient mourir asséchés. Nous somme porteurs de ce réflexe archaïque de survie : Une personne, qui perd tout ce qu’elle a (comme des réfugiés, par exemple), une personne pour qui la maladie qu’elle a lui semble insurmontable, c’est le coup de massue ( un cancer, SEP, polyarthrite, etc.). Cette personne, se mettra en mode survie, comme un poisson : je dois garder mon eau ! Elle peut faire de l’œdème, prendre du poids et le garder, aucun régime ne sera efficace ! Les autres symptômes sont la bouche sèche et l’envie très fréquente de boire des gorgées d’eau.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.